Retour sur... Rencontre d'écrivain avec Dominique Fernandez





Chaque mois, dans le cadre convivial de la librairie Apostrophe, Georges-Olivier Châteaureynaud, sur commande des silos, invite un écrivain à présenter son parcours littéraire ainsi que son dernier livre. Ces rencontres d’écrivains ont lieu le 2ème ou le 3ème jeudi de chaque mois à 18h30. Après Chris Donner, Jean-Claude Bologne, ou bien encore Pascal Garnier, c’est Dominique Fernandez qui était l’invité de la rencontre programmée le 12 juin.



Entre Dominique Fernandez et Georges-Olivier Châteaureynaud, c’est une longue amitié ! C’est donc sous le signe de la complicité que s’est déroulée cette rencontre.
Un fort impact du père de part ses orientations littéraires et politiques, un voyage en Italie adolescent, …autant d’évènements qui ont conduit Dominique Fernandez à l’écriture (pour schématiser environ 1/3 de romans, 1/3 d’essais et 1/3 d’ouvrages touristiques sur les villes chères à son cœur, telles que Saint-Pétersbourg et Amsterdam) et à l’enseignement de l’italien à l’Université de Rennes pendant plus de 20 ans. Il obtient en 1974 le prix Médicis avec Porporino ou les mystères de Naples et reçoit en 1982 le prix Goncourt avec Dans la main de l'ange. L’année dernière, il reçoit une nouvelle preuve de la reconnaissance du monde littéraire vis-à-vis de l'ensemble de son œuvre en obtenant le précieux privilège d'occuper l'un des fauteuils de l'Académie française.
Place ensuite au dernier roman de Dominique Fernandez : « Place Rouge ». Jeu de doubles et double jeu : tout dans ce roman du plus russe de nos écrivains français, se subdivise et s’oppose : le cynisme consumériste de l'Occident et le rêve idéaliste de la Russie éternelle. Moscou la moderne et l'intemporelle Saint-Pétersbourg. L'intrigue et le drame naîtront de la rencontre entre deux civilisations, deux cultures, deux sensibilités...

Découvrez, vous aussi, « Place rouge », en l’empruntant aux silos.

SECTION ADULTES
Place Rouge. - Dominique Fernandez
Grasset. - R FER p

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire