Coup de coeur section audiovisuel, octobre 2008



David Bowie – Live Santa Monica’ 72


Un concert : Le principe est d’y assister, pas forcément de le retrouver sur un cd « live » Il existe pourtant quelques perles « Live Santa Monica ‘72 » de David Bowie en fait partie. Réédité sous la forme d’un superbe objet, accompagné de cartes postales, de l’affiche du concert, c’est avant tout des versions de ses tubes illuminées par un Bowie à la voix splendide et un Mick Ronson irradié.

1972 : Bowie a 25 ans (seulement), 4 ans plus tard le punk anglais débarque ; pourtant à l’écoute de « Hang on to yourself » ou « The Supermen » ont se rend compte que « Ziggy » a déjà bien défriché le terrain. A écouter sans modération : deux reprises : « My Death” (Mort Shuman, Jacques Brel…) et “Waiting for my man” ( Lou Reed and the Velvet Underground). Pour l’anecdote, vous pouvez retrouver le gimmick de « Jean Genie » emprunté par D. Bowie à J. Dutronc sur « La fille du Père Noël » Bref pour les fans et les autres, une pièce montée, un baba au punk, un éclair au chocorock !!!


Disponible à la côte : 2 BOW



Les Promesses de l'ombre de David Cronenberg, Eastern Promises Films Limited - 2007.

Bouleversée par la mort d'une jeune fille qu'elle aidait à accoucher, Anna tente de retrouver la famille du nouveaus'aidant du journal intime de la disparue, écrit en russe. En remontant la piste de l'ouvrage qu'elle tente de faire décrypter, la sage-femme rencontre Semyon. Elle ignore que ce paisible propriétaire du luxueux restaurant Trans-Siberian est en fait un redoutable chef de gang et que le document qu'elle possède va lui attirer de sérieux problèmes... Un thriller hors normes, réalisé de main de maitre par le réalisateur canadien de « Crash » et « History of violence ».Captivant du début à la fin, le film nous fait rentrer dans les méandres secrets d’une organisation maffieuse russe entre violence et trahison.
Disponible à la côte : DVD F CRO

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire