Information : La 15ème édition du Salon du livre de Chaumont se tiendra aux silos du vendredi 10 au dimanche 12 novembre 2017.


Ciné-Café dimanche 9 novembre section audiovisuel à partir de 14h




Rendez-vous cinéma

Dimanche 9 novembre

Ciné-café aux silos


14 h 00, 17 h 00 et 20 h30, Les silos, section audiovisuel, 1er étage


A l’occasion du 6ème Salon du livre de Chaumont, les silos proposent un « Ciné Café » autour du thème du voyage dans le cinéma méditerranéen.

Au cours de cette journée, les participants seront invités à visionner et à échanger autour de trois films.
Olivier Mélison, réalisateur et enseignant à l’Institut Européen de Cinéma et d’Audiovisuel de Nancy, présentera chaque œuvre et assurera l’animation des échanges à l’issue des séances.


14h
Le grand voyage, un film d Ismael Ferroukhi / France, Maroc / 2008 (1 h 42)



A quelques semaines du bac, Réda, un lycéen d'une vingtaine d'années, doit conduire son père jusqu'à la Mecque. Leur périple à travers le sud de l'Europe et le Moyen Orient dans une voiture brinquebalante, leurs disputes et leurs déboires, permettront au deux hommes de se découvrir et de mieux se comprendre.








17h
Les vacances au bled, documentaire de Linda Tahir et Christophe Champclaux / France / 2005 (52 min)

Les vacances au bled... Tous les immigrés de France où d'ailleurs se rendent dans leur pays d'origine une à deux fois par an. La maison qu'ils ont construite est un lieu où ils se sentent vraiment chez eux ; ils l'ont vu s'agrandir chaque été. Les vacances au bled, c'est aussi le parfum nostalgique de l'enfance. Ils se rendent au pays pour se ressourcer, voir ceux qu'ils ont quittés souvent malgré eux. Les parents emmènent leurs enfants en vacances pour qu'ils apprennent leur langue maternelle, leur tradition et surtout pour qu'ils connaissent leur terre.


20h30
La visite de la fanfare, un film d’ Eran Kolirin / Israël / 2007 (1h 30)

Un jour, il n'y a pas si longtemps, une petite fanfare de la police égyptienne vint en Israël. Elle était venue pour jouer lors de la cérémonie d'inauguration d'un centre culturel arabe. Seulement à cause de la bureaucratie, d'un manque de chance ou de tout autre concours de circonstance, personne ne vint les accueillir à l'aéroport. Ils tentèrent alors de se débrouiller seuls, pour finalement se retrouver au fin fond du désert israélien dans une petite ville oubliée du monde. Un groupe de musiciens perdu au beau milieu d'une ville perdue. Peu de gens s'en souviennent, cette histoire semblait sans importance...

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire