Exposition "Affiches de propagande"


AFFICHES DE PROPAGANDE
L’INSTRUCTION PUBLIQUE AU SERVICE DE LA GUERRE
1917-1919


Exposition aux silos – section adultes 2ème étage
du 2 décembre 2008 au 10 janvier 2009
Commissaire de l’exposition ; M. Henry DUTAILLY




Une guerre totale engage toutes les forces vives de la Nation qui l’entreprend.
Dès le mois d’août 1914, la guerre est devenue totale en France. A la mobilisation des hommes sont venues s’ajouter la mobilisation financière par les emprunts, la mobilisation industrielle et la mobilisation des esprits par la propagande. Toute la population des plus jeunes au plus âgés est concernée.

A partir de la rentrée de 1914, les enfants des écoles sont invités à honorer les combattants qui sacrifient leur vie pour défendre la liberté de la Nation.

Première série : Les affiches de Victor Prouvé

Des instituteurs demandent que les manuels scolaires s’adaptent à cette situation nouvelle. Mais, la guerre ne durera pas. Peut-on prendre le risque d’éditer des manuels qu’il faudra remplacer une fois la paix revenue ? En 1917, le ministère de l’Instruction publique fait preuve de pragmatisme. Il conçoit une formule qui s’adapte à l’évolution de la situation : des panneaux d’information sur la guerre seront diffusés dans les écoles primaires à raison de deux par mois en moyenne.

A l’occasion de la rentrée scolaire de 1917, le ministre de l’Instruction publique et des Beaux Arts commande au peintre Victor Prouvé, artiste nancéen proche de l’école de Nancy l’illustration de trente et un panneaux pédagogiques destinés à mobiliser les enfants des écoles.

Ces panneaux comportent un texte, le plus souvent rédigé par des instituteurs qui peut prendre la forme d’un poème ou d’un problème d’arithmétique. Un dessin, généralement placé en haut de la feuille, illustre ce texte.

Ces panneaux furent diffusés à toutes les écoles primaires. Tous ne furent pas utilisés par les instituteurs (l’état de ceux qu’on trouve dans les ventes et dans les collections le prouve).
Actuellement, il est difficile de savoir comment ils furent employés (il y en a 31, c’était trop) et leur impact sur les écoliers.

Deuxième série : les affiches des écoliers

A l’automne de 1917, il apparut nécessaire de restreindre la consommation des ménages soit volontairement, soit par l’instauration d’une carte de rationnement, pour soutenir l’effort de guerre.

Une association, l’Union Nationale, œuvrait pour inciter les Français à soutenir cet effort. Avec le soutien du ministre de l’Instruction publique, elle mobilisa les écoles primaires supérieures de la Ville de Paris au cours de l’hiver 1917-1918. Leurs cours de dessin devinrent des ateliers dans lesquels les élèves âgés de treize à dix-sept ans élaboraient, avec l’aide de leurs professeurs, des affiches incitant les Français à modérer leur consommation. Seize projets seront imprimés puis affichés dans les magasins d’alimentation et les bureaux de postes parisiens.

Dans ces deux séries d’affiches qui appartiennent pour l’essentiel à M. Henry Dutailly et qui sont présentées intégralement pour la première fois dans cette exposition, l’enfant est soit sujet soit auteur de la propagande. Il y apparait comme une cible privilégiée et un transmetteur idéal pour mobiliser toute la société, toute la Nation dans un effort commun.

Les affiches présentées en diaporama :

Victor Prouvé
Exposition "Affiches de propagande"



Les écoliers
Exposition "affiches de propagande"

Réactions :

1 commentaire :

  1. Je vais mettre un lien avec ma bibliographie sur 14 18 et mon exposition sur Verdun
    http://biblavardac.blogspot.com

    RépondreSupprimer