Information : la médiathèque sera exceptionnellement fermée le mardi 31 octobre et mercredi 1er novembre. Pour rappel : Dans le cadre du 15ème Salon du Livre de Chaumont, la médiathèque sera ouverte le samedi 11 novembre et le dimanche 12 novembre.

RENCONTRE D’ÉCRIVAIN - Librairie Apostrophe


Rencontre d’écrivain

Animée par Gérard Meudal

Jeudi 20 Février 2014

à 18h30

à la librairie Apostrophe


Laurence Tardieu

Lauréate du prix Alain Fournier en 2006 pour Puisque rien ne dure (Stock), Laurence Tardieu distille les émotions et les sentiments dans des romans à l’univers intimiste. Après des études de commerce et des débuts dans le monde de l’entreprise, l’écriture s’impose comme une véritable vocation chez la jeune femme.

Déjà auteur de plusieurs romans, ce n’est qu’en 2002 qu’elle parvient à publier Comme un père (Arléa). S’ensuit plusieurs textes plébiscités par le public parmi lesquels Le Jugement de Léa (Arléa, 2004), récit sur une mère infanticide, ou Rêve d’amour (Stock, 2008), qui évoque le sentiment de l’absence et du manque affectif. Plus récemment, citons Un temps fou (Stock, 2009) et La Confusion des peines (Stock, 2011), roman largement autobiographique revenant sur la condamnation de son père pour fait de corruption et sa peine qu’il doit réaliser en 2000, année où sa mère souffre d’un cancer.


Dans son dernier ouvrage L'écriture et la vie (Ed. Des Busclats, 2014) elle décrit son lent retour à l'écriture après la parution de son précédent ouvrage consacré à son père.
EXTRAIT

" Jeudi 16 août 2012


Je commence ce journal alors que je suis dans un avion, entre Paris et New York. J'ai quitté la terre ferme. Je suis, pour ainsi dire, nulle part.
Nulle part : c'est peut-être là qu'il me fallait être pour commencer ce journal d'entre-deux-rives.
Michèle Gazier m'a proposé il y a dix jours d'écrire un texte pour la maison d'édition qu'elle et Marie-Claude Char ont fondée. Un texte qui serait un «pas de côté» dans mon parcours d'écrivain. J'ai rencontré Michèle une fois, en mars dernier. J'ai dit oui.
Il y a dix jours, Michèle et Marie-Claude ne savaient pas que depuis vingt et un mois je ne peux plus écrire une ligne.
J'ai dit oui comme on se raccroche à un corps afin de ne plus tomber.

Depuis vingt et un mois, les mots que j'écris sont comme des coquilles vides. Ils sonnent faux. Ils sont vains.
Depuis vingt et un mois, j'ai perdu le chemin.
Je voudrais, par l'écriture de ce journal, retrouver un chemin. Un chemin où les mots auraient du sens. Ce journal sera mon journal de quête. C'est ce que j'ai proposé à Michèle et Marie-Claude : je n'arrive plus à écrire, je ne vois plus rien, et vous me demandez un livre. Je vous propose quelque chose, un pari : que ce livre soit une plongée dans ma nuit pour, peut-être, dans l'écriture, par l'écriture, retrouver une lumière. Pouvoir écrire à nouveau. C'est le seul livre possible aujourd'hui. Le seul livre possible parce que précisément impossible. C'est sans doute un projet périlleux, effrayant, mais je n'ai pas d'autre désir. Seulement celui-ci, immense.

J'ai ajouté : puisque je ne sais rien trouver, en ce qui concerne mon travail d'écriture, autrement que par l'écriture. Cela ne passe ni par la pensée, ni par l'imagination, ni par la conceptualisation. C'est l'écriture, et seulement l'écriture, qui permet l'écriture, qui la révèle. Depuis toujours.
Je n'ai pas osé leur dire que leur désir d'éditrices pour moi, dans cette période de désert, me bouleversait.

Elles m'ont dit oui. Michèle m'a écrit cette phrase : «L'écriture est cette marche en terrain miné qui est toujours casse-gueule si elle est vraie»."

Rencontre organisée en partenariat avec Les silos, maison du livre et de l’affiche, section adultes 

*****

Gérard Meudal





Né en 1949, Gérard Meudal est critique littéraire au Monde et traducteur de littérature anglaise. Il est une figure familière des salons du livre et des manifestations littéraires où il anime de nombreux débats et rencontres. Les entretiens et les conversations qu’il conduit avec les auteurs révèlent toujours la part la plus féconde de leur œuvre et les traits les plus saillants de leur parcours. Il est après Hubert Haddad, Georges-Olivier Châteaureynaud et Bernard Magnier, le nouvel animateur des rencontres d’écrivains.


Les rencontres d’écrivains bénéficient du soutien de la D.R.A.C. Champagne-Ardenne.

Contacts :

Les silos

Céline Chenu
7-9, avenue Foch
52000 Chaumont

Tél. 03.25.03.86.87
Email : adultes@ville-chaumont.fr

*****************

Librairie Apostrophe

Maïté et James Hugueny
2, rue Laloy
52000 Chaumont

Tél. : 03.25.03.03.01
Email : librairie.apostrophe@wanadoo.fr



N'hésitez pas à laisser vos commentaires, par le biais de notre blog, sur notre programmation 2014 ...

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire