Coups de coeur - Section adultes - Juin 2017


Colombani, Laetitia. - La tresse
Grasset. - R COL t



Laetitia Colombani raconte trois destins de femmes unis par une tresse. Trois mèches de cheveux qui lient l’Inde, le Canada et l’Italie...
La première femme, Smita, est indienne. Intouchable. Et comme tous les intouchables, elle accomplit les tâches les plus avilissantes. Mais pour elle, une chose est certaine, sa fille doit se sortir de sa condition en suivant des études.
La deuxième, Giulia, est italienne. Sa famille possède un atelier de perruques. Une affaire dont elle découvre qu’elle est au bord de la ruine...
La troisième enfin, Sarah, est canadienne. Une avocate à succès qui évolue dans un monde dans lequel le moindre signe de faiblesse signe votre arrêt de mort. Trois femmes, trois vies, trois continents mais une même soif de liberté.
Un livre profondément plein d’humanité, poignant et réconfortant à la fois.





  *************

May, Peter. - L'île au rébus
Ed. du Rouergue. - POL MAY i

 

Peter May, spécialiste écossais des casses têtes chinois, de îles et des enquêtes en France ne pouvait, tôt ou tard, que tisser ses énigmes à l’île de Groix. Aussi, suivez dans L'ïle au rébus, l'enquête d'Enzo MacLeod sur le meurtre d'Adam Killian, tué dans son propre bureau vingt ans plus tôt.
La victime avait laissé des indices à son fils pour qu'il retrouve l'assassin. Malheureusement, ce dernier est décédé quelques jours seulement après son père... Mais de nombreux rébus que le détective doit déchiffrer vont retracer la vie du défunt.

Une intrigue haletante, divertissante et excellemment ficelée !




  *************

Portiche, Roland. - Quand la science fait rire
Ampersand. - 507 POR

 


Et si la science véritable commençait parfois par des idées apparemment absurdes, des associations d’idées incongrues, des expériences délirantes ?
Et si le véritable chercheur ressemblait en fin de compte à un artiste dont le hasard, l’imagination ou la folie déclenchent l’inspiration ?

Ce DVD, véritable divertissement scientifique, nous entraîne dans un long éclat de rire qui nous fait, en réalité, réfléchir sur l’essence même de la démarche scientifique. .





Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire