Coups de cœur section adultes août 2009 n°2


La malédiction du lamantin : les enquêtes du commissaire Habib. - Moussa Konaté

Fayard. - POL KON m

Sur l'îlot de Kori, les notables de la tribu Kouata pensent que la dernière crue du Niger est le prix à payer pour l'outrage commis, des années plus tôt, par l'un des leurs. Celui-ci avait volé leur totem, le lamantin, pour le revendre. Nassoumba, première épouse du vieux Kouata, est retrouvée foudroyée. Pour son fils, elle a été assassinée. L'affaire s'annonce délicate pour le comimssaire Habib.



Les grandes affaires criminelles de Haute-Marne. - Alain Dommanget

Ed. de Borée. - FL 364.1 DOM

Histoire criminelle de la Haute-Marne à travers le récit d'une quarantaine de faits divers ayant défrayé la chronique depuis le milieu du XIXe siècle.


Coup de cœur section jeunesse – août 2009

Deux coups de cœur pour cette fin d’été, qui concernent deux ouvrages de Suzy Lee : « L’onda » et « Mirror », publiés aux éditions italiennes Corraini.


Suzy Lee est une auteure et illustratrice coréenne à suivre, qui a déjà publié de nombreux ouvrages en Corée et en Italie.

Dans « Mirror », elle aborde, avec des images d’une grande simplicité et d’une grande force, le thème du miroir et du reflet, mimant les jeux visuels que nous faisons devant cet objet quotidien. L’album est graphiquement abouti ; Suzy Lee joue avec l’objet livre en intégrant la pliure au processus narratif.






Avec « L’onda », elle nous fait partager les facéties d’une petite fille qui profite pleinement des joies du bord de mer.

Au programme : dressage de vagues et recherche de coquillages ! Grâce à la beauté et à l’expressivité des illustrations, Suzy Lee parvient parfaitement à retranscrire les intentions et les sentiments de son personnage. On ne peut s’empêcher de sourire devant l’espièglerie de cette petite fille !

L’onda

Suzy Lee

Edizioni Corraini, 2008

AJ LEE o


Mirror

Suzy Lee

Edizioni Co

rraini, 2008

AJ LEE m

Coup de coeur section audiovisuel août 2009 n°2


What a wonderful world

Un film de Faouzi Bensaïdi

DVD/F/BEN

L’histoire : A Casablanca, Kamel, tueur à gages a coutume d’appeler Souad, une prostituée occasionnelle, après ses exécutions. C’est souvent Kenza, agent de la circulation, qui décroche. Kamel tombe amoureux de cette voix et part à sa recherche. Lorsque Hicham, un hacker professionnel infiltre par hasard les contrats de Kamel, tout bascule.

Avec ce film qui mélange habilement les genres, Faouzi Bensaïdi voulait dépasser le genre restreint des films marocains pour faire une vraie déclaration d'amour à tout le cinéma qui le fait rêver: "Après Mille mois je ne voulais pas m'installer dans un genre de film arabe social à vocation humaniste, ce qui est presque un genre chez nous depuis près de quarante ans. En réalisant What a wonderful world, j'avais le désir d'aller vers autre chose, de mêler les genres, les tons, de dialoguer avec une partie du cinéma qui n'est pas arabe et dont je ne suis pas un descendant culturel naturel ?, mais qui est mienne. Je veux dire, le cinéma de genre, le film noir, le burlesque, le muet ; c'est aussi mon histoire et mon imaginaire".

Allo Ciné




Haïti market

Massak

015.2 MAS


Plus afrosoul qu’afrobeat, genre qui avait imprimé son groove entêtant sur les premiers travaux de son leader et guitariste Franck Biyong. Portée par les voix des soul sisters Samantha Lavital et Cristina Volle et par un orchestre juste et cohérent, la quinzaine d’échoppes de ce marché croisent les différentes réalités des diasporas africaines nées de l’esclavage. Plus qu’un simple artisan du travail de mémoire, Franck Byong tire profit de chacune des nuances de l’Âme Noire pour forger un album melting-pot, inspiré et délicatement funky, qui ouvre des voies, montre des directions pour demain.

Mondomix


Coups de cœur section adultes août 2009 n° 1



Et, le mail s'envole comme un oiseau. - Anne Calife The Menthol house. - R CAL e

Une écrivaine tombe amoureuse d'un journaliste rencontré lors d'un salon du livre. L'homme ne lui accorde que son adresse électronique à laquelle la femme s'accroche avidement. Petit à petit la narratrice se retrouve prisonnière de cette relation précaire basée sur un échange de courriers électroniques.
L’auteur interviendra aux Silos le mercredi 14 octobre 2009 à 18h autour du thème : « Internet, portable, jeux vidéos en ligne : de nouvelles dépendances »



Bulgarie. - Vélitchka Atanassova-ABD
Mission Bulgarie. – 914.977 BUL

Cet ouvrage reprend le travail de quatre artistes-photographes bulgares. Au travers de l'objectif de leurs appareils photos, ils ont à coeur de vous faire partager l'émotion qui les a traversé au moment où ils ont appuyé sur le bouton qui a déclenché la prise de vue qu'ils vous offrent aujourd'hui. Tous les quatre follement amoureux de leur magnifique patrie, c'est à un véritable hymne à la Bulgarie qu'ils vous invitent tout au long des 5 chapitres. Accompagné d'un cd de musique bulgare.














Sélection de documents sur le thème de L’ECOLE

C'est bientôt la rentrée, à cette occasion la section jeunesse des silos, vous propose une sélection de documents sur le thème de L’ECOLE.

Retrouvez cette bibliographie via le lien ci-dessous :

Coup de coeur section audiovisuel août 2009 #1



New time new ‘tet
Benny Golson
1.GOL 40


Des saxophonistes qui comptent dans l'histoire du jazz, Benny Golson est sans doute le plus méconnu, comme si le compositeur faisait de l'ombre au soliste. On lui doit en effet des thèmes qui sont devenus des standards, Whisper not, Stablemates, I remember Clifford, Blues March, mais il n'a guère fait d'émules au saxophone, sinon peut-être François Jeanneau. Une des formations les plus durables qu'il ait animée fut le Jazztet, qu'il codirigeait avec le grand trompettiste Art Farmer. C'était un sextet à trois voix (trompette, sax, trombone) aux arrangements serrés, extrêmement séduisants.

Pour ses 80 ans (né en janvier 1929, il est de quelques mois l'aîné de Sonny Rollins), il a rassemblé pour un disque un New Jazztet avec la même instrumentation, remplaçant par nécessité Art Farmer (décédé en 1999) par cet excellent trompettiste qu'est Eddie Henderson, et Curtis Fuller (toujours vivant) par Steve Davis au trombone. La rythmique est formée de solides artisans du hard postbop : Mike LeDonne au piano, Buster Williams à la contrebasse, Carl Allen à la batterie. Ces messieurs très sérieux et très musiciens invitent Al Jarreau pour chanter sur Whisper not, ce qu'il fait avec son charme habituel. C'est le seul des classiques de Golson ici repris par le maestro qui livre d'intéressantes orchestrations d'Epistrophy, de Monk, d'Airegin, de Rollins, et aussi de nouvelles compositions de son cru, ainsi que de surprenantes adaptations de L'Adieu de Frédéric Chopin et d'un air de Giuseppe Verdi. Soliste, Benny Golson n'a rien perdu de son goût pour les phrases proustiennes, avançant par arabesques avec un son velouté qui vous monte à la tête. C'est presque aussi réussi que le Jazztet original.

Michel Contat - Telerama n° 3087 - 14 mars 2009




Le musée de la musique – Cité de la musique
780.9 MUS

Exposer la musique : voilà le pari relevé par le Musée de la musique.
Cette plongée dans 400 ans d'histoire de la musique conduit à la découverte d'oeuvres rares ou familières provenant de toutes les cultures, accompagnées d'un parcours sonore et audiovisuel.
En suivant le cheminement du musée, ce guide permet de découvrir quelques-unes des plus belles pièces de la collection, inscrites dans leur contexte historique, social et musical : les violons de Stradivari, le piano de Chopin, la guitare de Django Reinhardt, le synthétiseur de Frank Zappa ou la spectaculaire harpe birmane des dynasties royales...
Le CD inclus permet d'entendre certains de ces instruments exceptionnels.

Au sommaire : Parcours du musée ; XVIIe siècle : la naissance de l'opéra ; XVIIIe siècle : la musique
des Lumières ; XIXe siècle : l'Europe romantique ; XXe siècle : l'accélération de l'histoire ; Les musiques
du monde.
(Présentation par l'éditeur )

Les Mercredis des silos 2ème semestre 2009

La plaquette de présentation des Mercredis des silos pour le 2ème semestre 2009 est consultable en ligne via Calaméo.

En espérant vous voir nombreux à ces animations.


Liste de nouveautés section adultes août 2009

Vous pouvez retrouver via le lien ci-dessous les nouvelles acquisitions de la section adultes pour août 2009.


7ème Salon du livre de Chaumont "L'Afrique et les déserts" : coup de flash sur... Ken Bugul




Les silos, maison du livre et de l’affiche de Chaumont organiseront, du 11 au 16 novembre 2009, le 7ème salon du livre de Chaumont sur le thème : « L’Afrique et les déserts ».Cette nouvelle édition s’adressera à un large public, jeune et adulte, curieux de découvrir ou d’approfondir sa connaissance des littératures issues du continent africain au Sud du Sahara.Rencontres d’écrivains, lectures, tables rondes, spectacles musicaux, contes, théâtre, ciné café, expositions formeront la matière de cet évènement et rythmeront le programme général de la manifestation.Sur le blog, en amont de ce Salon du livre 2009 nous vous présenterons régulièrement un des auteurs ou artistes invité, aujourd'hui coup de flash sur...Ken Bugul




Mariètou Mbaye Biléoma, née au Sénégal en 1947, installée au Bénin, signe ses ouvrages sous le pseudonyme de Ken Bugul qui signife en wolof «personne n'en veut». Elle a longtemps travaillé sur les questions de planification familiale, avant de se consacrer à l’écriture. Récompensée par le Grand Prix littéraire d’Afrique Noire en 1999 pour Riwan et le chemin de sable, elle est l’une des figures majeures de la littérature africaine.

Dans "Mes hommes à moi, la narratrice", une femme passionnée de tango, fréquente avec assiduité le bar Chez Max, dans lequel elle croise des habitués. Son plaisir est d'imaginer les personnes qui se cachent sous ces nombreux visages.


Dernières publications :

Mes hommes à moi, Présence africaine, 2008
La pièce d’or, Ubu éd, 2006
Rue Félix Faure, Hoëbeke, 2005
Crédit Photo : Présence africaine

7ème Salon du livre de Chaumont "L'Afrique et les déserts" : coup de flash sur... André Brink

Les silos, maison du livre et de l’affiche de Chaumont organiseront, du 11 au 16 novembre 2009, le 7ème salon du livre de Chaumont sur le thème : « L’Afrique et les déserts ».
Cette nouvelle édition s’adressera à un large public, jeune et adulte, curieux de découvrir ou d’approfondir sa connaissance des littératures issues du continent africain au Sud du Sahara.

Rencontres d’écrivains, lectures, tables rondes, spectacles musicaux, contes, théâtre, ciné café, expositions formeront la matière de cet évènement et rythmeront le programme général de la manifestation.

Sur le blog, en amont de ce Salon du livre 2009 nous vous présenterons régulièrement un des auteurs, animateurs des débats ou artistes invités, aujourd'hui coup de flash sur... André Brink :
Credit photo : © Graeme Robinson


Né en 1935 dans une famille afrikaner conservatrice d’Afrique du Sud, André Brink a suivi des études de lettres et enseigné à l’Université de Rhodes et du Cap. Romancier, il est aussi traducteur en afrikaans de plusieurs auteurs européens (William Shakespeare, Lewis Carroll, Georges Simenon, Albert Camus, Marguerite Duras,…).
Plusieurs de ses récits, écrits de 1960 au début des années 1970, mettent en scène les relations amoureuses et sexuelles interraciales comme symbole de libération. Ses œuvres ultérieures posent le problème de l’apartheid.
Dans le miroir, suivi de Appassionata, sa dernière publication, deux histoires se répondent et s'entrecroisent pour dresser une étrange métaphore de l'Afrique du Sud... Le personnage que l'on découvre Dans le miroir, Steve, un sud-africain blanc, bourgeois et séducteur, se réveille un beau matin noir. Il est victime d'une agression dans un restaurant dont les personnages de «Appassionata », un couple de musiciens, seront témoins.



Dernières publications :

Dans le miroir, suivi de Appassionata, Actes Sud, 2009
La porte bleue, Actes Sud, 2007
L’amour et l’oubli, Actes Sud, 20063 ; rééd, 2009